Corsé modern

Bunkajin, Liseur, Riz pure spécial (Junmai)

En français, un liseur est un lecteur attentif ou un lettré qui aime profondément la littérature. L'idée est que ceux qui boivent ce saké l'apprécient tout comme on aime la littérature. Légèrement sec lorsqu'on vient de le verser, il dégage toutes ses saveurs lentement après l'avoir laissé reposer au contact de l'air. L'acidité vive pleine de fraicheur, l'odeur fine du musc et la saveur douce qu'il prend, composent une harmonie agréable. Particulièrement conseillé pour les femmes qui n'ont pas l'habitude de boire du saké. Très bonne tenue même après avoir ouvert la bouteille.

    Shichihonyari, Riz pur sans pesticides, Mu-u

    Saké à édition limitée, appelé ainsi du fait de notre intention de "produire un saké avec une nouvelle valeur, d'un commun accord entre le producteur et le fabricant (U/avec), par l'absence d'utilisation de produits chimiques (Mu/sans). Riz Tama-sakae poli à 60% qui a été cultivé sans produits chimiques par le riziculteur confirmé Yagura Takakazu. Après une maturation de 6 mois, il s'exprime dans un corps grâcieux qui possède à la fois de la rondeur, et des arômes de noix et de litchi. Il permet de ressentir la force du cœur du riz de saké, cultivé en lutte avec les mauvaises herbes et en coexistence avec la nature.

    Tsushimaya, Miyama-nishiki production Sh‌inshu, Junmai-Ginjo, Saké Brut non-filtré

    Le riz à saké Miyama Nishiki produit à Shinshu est largement utilisé dans cette brasserie, ce qui permet à ce Junmai Ginjo raffiné à 55 % de bénéficier du meilleur savoir-faire en la matière. Le parfum voluptueux du Ginjo qui émane du saké est teinté de touches subtiles d’ananas. Un saké d’exception merveilleusement équilibré, dans lequel on retrouve une combinaison agréable de douceur et d’acidité délicieuse en bouche.

        Tsushimaya, Yamada-nishiki fort, Junmai Daiginjo, Enceinte de bouteille

        Junmai-Daiginjō obtenu à partir du riz Yamada-nishiki cultivé sur la plus haute montagne de la préfecture de Hyōgo et poli à 45%. Aussitôt finie sa préparation en hiver dans de petites cuves, il a été mis en bouteille, pasteurisé une seule fois puis porté à maturation à 10 degrés. Odeur fruitée charmante et excellent corps à la fois sec et délicat. Dévoile un raffinement singulier une fois versé. Le goût mérite amplement le qualificatif d'"intense". Régalez-vous de cette qualité certaine, qui trouve un équilibre subtil à la croisée des goûts et des sens.

            Ibi Riz spécial 15 Saké non filtré (en bouteille de combustion)

            Le thème de ce saké dont l'étiquette d'un rose éclatant interpelle, est "ichigo", c'est-à-dire la fraise, mais aussi le numéro 15, celui de la cuve dans lequel il a été préparé. Nous avons essayé de reproduire l'odeur, le goût sucré et acidulé de la fraise dont les adultes et les enfants raffolent. Par la pasteurisation (accomplie une fois avant la mise en bouteille), la tenue est plus longue (jusqu'à maintenant nous ne vendions que des sakés non pasteurisés), ce qui vous permettra de profiter de sa fraîcheur, y compris durant la saison estivale.

                Ibi, Ginsen, Funaba Saké Brut non-filtré

                Un Honjozo Nama Genshu fraîchement pressé, issu du tout premier pressage de l’année 2016. L’appellation « Funaba » fait référence au lieu de pressage du saké. « Fune » est l’ancien nom de la cuve traditionnelle dans laquelle les sacs de saké étaient empilés avant d'être lentement pressés pendant deux ou trois jours. Un saké au parfum de pomme et d’ananas mûrs, d’une douceur ronde et épaisse à l’aspect légèrement ambré, comme un bon vin de dessert.

                Emishiki, Kijoshu, Mousson

                De par le design des bouteilles et des étiquettes, la maison affirme sa résolution de créer une ère nouvelle pour le saké. C’est sans exagération qu’on dira que le Kijoshu (saké spécial où une partie de l’eau de brassage traditionnelle est remplacée par du saké), le produit phare de la maison Emishiki, est un chef d’œuvre d’une douceur limpide aux parfums riches de vanille et de chocolat. La richesse qui se répand en bouche se développe élégamment et satisfera les papilles des amateurs, de l’attaque à l’arrière-goût.

                  Bunkajin, Junmai-Ginjō, Omachi

                  Nouveau type de Bunkaijin qui allie une saveur ample et l'arôme tropical du Ginjō qui pourrait faire penser aux fruits exotiques. Produit en édition limitée à 100% constitué de riz Omachi, ancêtre des deux autres riz utilisés pour la fabrication du Junmai-Ginjō, Yamada-nishiki et Gin No Yume. Le riz Omachi connu comme la graine la plus vieille du Japon, est un riz que les fabricants de saké désirent essayer au moins une fois. Alors qu'on pense avoir senti l'épaisseur du saké presque crémeux, le goût acide vient relever le tout agréablement, et la sensation s'achève avec charme.

                      Tsushimaya, Junmai, Miyama-nishiki, brut de Saké non filtré, Elevage

                      En français la "maturation" se definit aussi par le mot "Elevage". La brasserie a procédé à une congélation partielle à 5 degrés du saké pressé pendant l'hiver et recueilli juste après fermentation. En 2015 elle a utilisé le riz de saké Miyama-nishiki pour lequel elle a la plus grande expertise. Au nez, on distingue l'arôme de la fraise mûre puis celui du melon après agitation du verre, le corps a gagné en rondeur grâce à la maturation, et la saveur conserve toute sa vitalité.

                        Bunkajin, Junmai

                        Saveurs d'agrumes et de muscat. D'une saveur initiale suave, il s'étend pour donner un corps juteux aux contours acides tout en gardant un remarquable équilibre. Puissant en bouche. Il a gagné le prix de Platine du 1er concours de Saké en France "Kura Master 2107" et sélectionné parmi le top 5.