Bunkajin, Liseur, Riz pure spécial (Junmai)

  • Corsé modern
  • France
  • Sauvignon Blanc

1-1-1

1-1-1
1-1-2
1-1-3
1-1-4
Noms de produit Bunkajin, Liseur, Riz pure spécial (Junmai)
Nom de la brasserie Arisawa Co. Ltd
Lieu 1-4-1, Nishimoto-machi, Tosayamada-cho, Kami-shi Préfecture de Kochi
Maître brasseur Arisawa Kosuke
Riz utilisé Confidentiel
Taux de polissage 55%
Teneur en alcool 16.5%
Eau mère Eau souterraine de la rivière Mononobe

 

Type

leger frais fruité rond
   
clair sec doux riches
   

Historique des Prix

KURA MASTER, Médaille d’Or 2017

Introduction de la Brasserie

Fondée en 1877. Située à environ 30 minutes en voiture au nord-est de la ville de Kochi, dans la ville de Kami Tosayamada-cho, qui s’est developpee depuis longtemps dans le commerce et d’industrie. C’est actuellement Arisawa Kosuke, appartenant a la cinquième génération, qui a construit la brasserie avec sa femme et 2 autres personnes et qui conduit lui-même la brasserie comme Maître brasseur. Cette brasserie a obtenu de nombreux prix, tels que la médaille d’or du Nouveau Comité National d’évaluation du Sake et le prix d’excellence du Conseil de supervision du Saké de Shikoku. Son slogan est de “prendre leur temps avant et pendant le brassage mais de ne y toucher apres”. Le riz est pressé avec un pressoir traditionnel en bois appelé “fune”, mis en bouteille sans filtration et conservé à température proche de la congélation. Ainsi sont préservées les saveurs originelles du saké.

Origines de la marque

« Bunkajin », littéralement « belle femme cultivée », désigne une belle femme qui excelle dans l’art épistolaire, la littérature, la poésie et plus largement les études. Le maître-brasseur de deuxième génération a nommé le saké ainsi en l’honneur de Mme En. A l’époque du domaine de Tosa, cette femme devint médecin alors même qu’elle vécut incarcérée dès l’âge de 4 ans jusqu’au début de ses 40 ans suite à la disgrâce de son père.

Description du produit

En français, un liseur est un lecteur attentif ou un lettré qui aime profondément la littérature. L’idée est que ceux qui boivent ce saké l’apprécient tout comme on aime la littérature. Légèrement sec lorsqu’on vient de le verser, il dégage toutes ses saveurs lentement après l’avoir laissé reposer au contact de l’air. L’acidité vive pleine de fraicheur, l’odeur fine du musc et la saveur douce qu’il prend, composent une harmonie agréable. Particulièrement conseillé pour les femmes qui n’ont pas l’habitude de boire du saké. Très bonne tenue même après avoir ouvert la bouteille.

Compatibilité à la bonne cuisine

Frits, Carpaccio de poisson blanc, quiche polonaise, pain grillé et anchois,
Les crevettes de Ahidjo (※ C’est une cuisine excellente et compatible avec l’huile d’olive!),
poulet frit, sautés de calmars et de bok choy, tofu aux amandes de litchi (litchi), Tatsuta bonito frit, etc.

Température recommandée

10-15℃

Verre recommandé

Grand verre de vin

Lieu

>